London Eye Mood Conductor

Artiste

Cinimod Studio

Commanditaire

EDF

Année

2012

london-eye-1 london-eye-2 london-eye-3

Résumé

L'installation interactive « orchestration des humeurs » permet à un utilisateur unique, membre du public, d'afficher son humeur sur une structure architecturale gigantesque, la grande roue de Londres (London Eye), visible de partout dans la ville. Les mouvements de l'utilisateur sont analysés par informatique et contrôlent l'arc lumineux sur la roue. Les pulsations cardiaques de l'utilisateur sont captées par un dispositif accroché au lobe de l'oreille, leurs analyses permettent de déduire l'humeur supposée du participant.

The Mood Conductor is an interactive installation that follows the show from 9.30pm each night enabling a single user at a time to be empowered to express their mood on an unforgettable architectural scale. It is the first time a large public landmark within London has been controlled directly by members of the public. (source site web)

Analyse

L'intérêt de ce projet réside dans l'amplification de l'action, geste conscient d'un usager, combiné aux traces de son activité biologique intérieure (invisible), rendu visible sur la ville. Perçus de loin, les mouvements des bras sont reconnaissables. Les battements du coeur, l'intériorité de l'usagé, sont projetés sur l'immensité de la ville. L'intériorité est extériorisée en un super corps lumineux. Belle métaphore pour une publicité d'une compagnie d'énergie.

Cependant, il ne faut pas supposer pouvoir en déduire l'humeur d'un humain selon ces seules informations de ses rythmes cardiaques. C'est seulement possible dans un spectacle!

Le public qui regarde le paysage londonien voit dans les variations lumineuses l'effet de la présence du participant. Par empathie, les mouvements seront peut-être ressentis, ainsi que l'émotion. Il faut part contre se demander si la présence de la roue n'est pas plus forte que l'effet de présence du performeur-visiteur. L’ambiance nocturne semble être une des conditions obligatoires d'apparition de l'oeuvre, mais également un vecteur d'interprétation : les lumières de la nuit.

Références

http://cinimodstudio.com/project/london-eye-mood-conductor
http://vimeo.com/46364255